ENTRETIEN DE CET OBJET FETICHE : LE SAC A MAIN

sac-a-mainAlléger sa vie

On dit souvent que la vie d’une femme est dans son sac… Oui, porter son monde dans son sac à main c’est possible, mais extrêmement difficile. C’est pour cette raison qu’il doit être traité avec rigueur et simplicité :

Petit ou grand format ?

C’est simple, il doit être proportionnel à votre morphologie. Ni trop grand, ni trop petit et si vous hésitez encore, le format d’une feuille A4 est idéal. N’hésitez pas et déculpabilisez sur le prix, les meilleurs cuirs sont ceux qui n’ont pas été traités et pensez aussi à regarder sa provenance.

En ce qui concerne son organisation :

Le sac à main doit rester l’objet du sens pratique par excellence. Il doit contenir des objets strictement personnels qui vous aident à mieux vivre jour après jour. Des objets allégés mais esthétiques et fonctionnels pour être toujours prête aux aléas de la vie et rester zen. En bref, tout peut-être repensé version poids plume. La majorité des Japonaises possèdent dans leur sac un kuy kuy bukura, un petit sachet en coton contenant : 1 à 2 bandes de pansement, du fil une aiguille, 1 analgésique, une petite paire de ciseau, une pince à épiler. Pour le maquillage, faites votre kuy kuy bukura en glissant des produits à multiples fonctions : un rouge à lèvres et un fard à pommettes par exemple.

Lina Fornara conseil en image toujours pour le meilleur de vous !

Ce contenu a été publié dans Les Basics, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *